Liens d’amitié avec des amis créateurs

LA GRANDE ALICE

La Grande Alice (Sophie-Héloïse Cousin) est illustratrice, créatrice de mondes web.

Ce qu’elle dit d’elle-même :
Mon personnage de La Grande Alice est né en 2008. Avec lui, j’ai raconté en BD pendant quatre ans mon quotidien de femme très grande et rêveuse avec ses incertitudes, ses incompréhensions, ses paradoxes. D’année en année, ce personnage m’a permis de relever des défis et de réaliser mes rêves.

Depuis 2012, je dessine à mon compte et je publie mes dessins et bandes dessinées. J’ai gardé le nom de La Grande Alice. J’aime surtout travailler avec les autres : dessiner, imaginer les univers que les autres me racontent. De l’illustration de romans à la réalisation de sites web, toutes mes réalisations ont été une aventure humaine fabuleuse.

Assoiffée d’histoires, de dessins et rêveuse professionnelle, j’ai mis toute ma particularité de grande à observer les rêves des autres depuis le haut de mes épaules.

http://lagrandealice.com

Dessinatrice formée à l’école de BD Jean Trubert après une formation en sciences cognitives et ergonomie au CNAM de Paris, ce parcours original m’a mené à travailler en étroite collaboration avec des associations et des groupes qui souhaitent informer et rendre leur message accessible à tous grâce au dessin.

Il en résulte aujourd’hui deux albums :

De quoi as-tu besoin ? Comprendre le développement de son enfant pour une parentalité éclairé

Ed First, sortie 15 juin 2022.

Cette BD raconte des situations quotidiennes du point de vue de l’enfant pour montrer comment se déroule la découverte de son environnement, son goût pour l’exploration, ou encore comment parfois son cerveau est sur-stimulé par des bruits, couleurs, odeurs, ou mouvements.

Développement cognitif, autonomie, compétences relationnelles, comportement social... Les 30 saynètes de cette bande dessinée mettent en avant des pratiques qui répondent aux besoins de l’enfant et des réactions à adopter dans les situations du quotidien, et se concluent par une synthèse des connaissances actuelles sur le développement psychologique et cognitif de l’enfant afin d’en comprendre tous les enjeux.
https://www.lisez.com/livre-grand-f...

Dans les yeux d’Emma et Teddy

Un livre médiateur pour accompagner les enfants autistes.

Comment aborder la thématique de l’autisme de façon ludique et pédagogique ? A la fois guide et bande dessinée, Dans les yeux d’Emma et Teddy répond à cette question avec des scènes tirées du quotidien. Cette BD s’adresse aux parents ayant un enfant autiste, à la fratrie, aux professionnels d’encadrement, aux paramédicaux, aux bibliothèques et ludothèques et, bien sûr, à toute personne désireuse d’en savoir davantage sur l’autisme.
En vente sur les sites de la Fnac, Decitre, Amazon...
https://tompousse.fr/livre/yeux-dem...

Le Père Effacée


Texte Marthe Marandola, illustrations La Grande Alice.
Le père effacée : Y aurait-il une faute d’orthographe dans ce titre ? Ou une faute dans la vie du père ? Qu’est-ce qu’on fait d’un père pas comme les autres ? demande sa fille Léa.
Un livre roman d’amour tendre et pudique à son drôle de papa, au-delà de tout jugement moral, des regrets et de la mort. Le père effacée est dédicacé à tous les enfants de parents différents.
Les illustrations de La Grande Alice racontent un petit quotidien intemporel, un reste de souvenirs entre Léa et ce papa tant aimé. « J’ai été si touchée par cette histoire que j’ai voulu illustrer les lieux de vie du personnage et imaginer ce lien d’amour entre Léa et son père, cette ambiance si visuelle et énergique, si vibrante du roman. »

Éditions À Égalité, 167 pages, illustrations et BD en annexe, 12 €.


MANGEUSE D’ART

Vous vous intéressez à l’art moderne ? Aux artistes qui allient beauté et inventivité ?
Vous adorerez ce site, créé et nourri par une vagabonde à l’œil bien ouvert, curieux et sensible :

Parisienne et consommatrice d’art sous toutes ses formes, je partage dans ce blog mes coups de cœur et mes découvertes à Paris et au-delà. J’aime le gastronomique (les grands musées et les classiques), le street-food (l’art de rue et le street-art) mais aussi le fait-maison (les petits artistes, les méconnus, et tous ceux qui font de l’art pour leur plaisir). De la boulimie culturelle !
Je défends une approche décomplexée et légère de l’art.
Je mange de l’art au quotidien, et je ne cesse jamais de m’émerveiller !
Inscrivez-vous chez elle, vous recevrez de délicieux éclats de poésie graphique, à déguster avec gourmandise.

instagram.com/lamangeusedart
@la-mangeusedart

Nous contacter :